Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 17:00
Les grands débateurs actuels sur l'organisation de la recherche se targuent tous d'être stratèges : le Président, la Ministre, la Présidente du CNRS, les comités et assemblées de chercheurs, … (je n'en oublie aucun, mais je tiens à garder un peu de place pour mes commentaires). N'y tenant plus, j'ai consulté le dictionnaire, et, en bon soldat du CNRS, le "Trésor de la Langue Française". J'ai été rassuré en lisant que la stratégie était un "ensemble d'actions coordonnées, d'opérations habiles, de manœuvres en vue d'atteindre un but précis". Donc, ils savent toutes et tous ce qu'ils veulent.
Mais, danger !!! Quel est ce but précis ?
Cette question est certainement "politiquement incorrecte", voire incongrue. Alors, on me dit de ne pas trop réfléchir et de signer, signer une pétition, un appel, … Que l'essentiel est de sauvegarder le CNRS, c'est ce que toutes et tous veulent. Donc, il se pourrait qu'en fait, on oublie un peu la stratégie pour la tactique, si elle est bien un "art d'utiliser les meilleurs moyens pour atteindre un certain objectif" (TLF, encore).

Tout ceci a bien des chances d'être vrai si tant est que la présidence du CNRS est en train de retravailler un schéma stratégique nouveau qui puisse être soumis dans moins de 20 jours à un conseil d'administration qui ne serait pas "empêché". Quinze jours environs pour engager la vie des 12 prochaines années du plus grand organisme français de recherche scientifique, et cela dans la plus large concertation. Quel défi !!!
Car Catherine Bréchignac nous parle d'un "horizon 2020", alors que nous ne savions pas, et peut-être elle non plus, il y a deux mois que le CNRS serait saucissonné en soi-disant instituts, dont personne ne s'accorde à attribuer un contenu.

Mais je n'ai sans doute rien compris, puisque tout ceci est le résultat d'une étude prospective, "qui se propose de concevoir et de représenter les mutations et les formes possibles d'organisation socio-économiques d'une société ou d'un secteur d'activité dans un avenir éloigné, et de définir des choix et des objectifs à long terme pour les prévisions à court ou moyen terme" (TLF toujours). Je demande à tous mes collègues de faire un effort de mémoire et de se rappeler quel était l'état de leur Science en 1996 (eh oui, il y a douze ans déjà) et ce qu'il prévoyaient pour 2008. Vive la prospective !!!  Un brillant exemple de réflexion prospective, ne l'oublions pas, est cette affirmation de Thomas Watson, chairman d'IBM, en 1943 : "je pense qu'il y a un marché mondial pour, peut-être, cinq ordinateurs".

Partager cet article

Repost 0
Patrick Gaudray - dans CNRS
commenter cet article

commentaires

Bastien 25/06/2008 15:08

"Mais je n'ai sans doute rien compris"
Cette affirmation est sans doute vraie, puisque dans la confusion actuelle, il semble que même "le Président, la Ministre, la Présidente du CNRS, les comités et assemblées de chercheurs" ne comprennent pas bien où ils mènent la CNRS, et que de stratégie, il n'y a que l'approximation.
Finalement nous sommes bien dans notre époque politique, où il faut la réforme pour la réforme, d'ici 12 ans, on trouvera bien un contenu à y mettre.

Patrick Gaudray 25/06/2008 15:29


Tu as raison, et, ainsi que je le mentionnais sur le site d'un grand quotidien, les commentaires et avis haineux et stériles sur le CNRS et la qualité de la recherche en France qui y fleurissent
prouvent à quel point la recherche est mal comprise et le CNRS inconnu et pourtant méprisé. On peut ainsi comprendre comment l'arrogance des politiciens peut se permettre n'importe quoi, y compris
la mise en danger du futur de notre recherche. Rappelons-nous les "Tontons flingueurs" : "les cons, çà ose tout, c'est même à cela qu'on les reconnaît" ...


Présentation

  • : Le blog de Patrick Gaudray
  • Le blog de Patrick Gaudray
  • : Recueil de billets d'humeurs ainsi que des opinions personnelles sur la vie de la recherche scientifique en général, et du CNRS ou des sciences de la vie en particulier.
  • Contact

Recherche